Yakoba orchestre solo

 

Discographie

Album Kan africa

 

Yakoba : « Kan Afrika » ***
« C'est qui c'mec là ? », chante-t-il. Eh bien Vincent Le Bihan, alias Yakoba, est un formidable multi-instrumentiste, générateur de transe avec ses compos qu'il interprète seul, grâce à la technique du looper. Son album nous balade à travers Afrique, Amérique latine, Caraïbe et Balkans, d'instrumentaux en chansons à l'énergie positive.

Frédéric Jambon Le Télégramme.

 

nouvel album kan africa

Album CD 12 titres en carton recyclé.

Instuments: Flûtes Peul, en argent, Saxophones soprano, ténor, alto, balafon, cajon, djembé, basse, guiros, claves, agogo, tambourim, guibarde, afutché, mélodica, ukulélé, basse, voix.

On retrouve la silhouette de yakoba, son oiseau, le masque kanaga du dieu Dogon Amma qui se retrouve sur ma chemise de scène. ça évoque aussi l'homme arbre, le calvaire breton.

Pourquoi "kan africa"? Le titre est a la fois en breton: "chant d'afrique "et en haoussa: "sur l'afrique". Certains titres sont un peu influencés par ces deux cultures.

Vous le trouverez lors de mes concerts et à

Librairie l'ivraie 19, rue voltaire 29100 Douarnenez .

Keltia musique 1 Place au Beurre, 29000 Quimper.

Dialogues Musiques 37, rue louis Pasteur 29200 brest

OBJECTIF LUNE - 7 Boulevard de la Gare, 29800 Landerneau

Articles de presse

 

 

Yakoba part en live

Yakoba part en live

« Mon but, ce n'est pas le disque, c'est la musique vivante ! », a-t-il coutume de dire. Et bien cela n'a pas empêché Vincent Le Bihan, alias Yakoba, d'enregister son « Orchestre solo » (c'est-à-dire lui-même et une bonne dizaine d'instruments) pour en faire un album.

Il s'agit de compositions en direct enregistrées en public. À des thèmes enregistrés en boucles, Yakoba ajoute un à un les instruments et parfois y pose sa voix. Côté influences, l'afro-brésilien est très présent ; mais en tendant l'oreille, on pourrait évoquer la rythmique hâchée de Melaine Favennec, un style orientalo-hippy qui n'est pas sans rappeler les débuts du duo Higelin-Areski. Yakoba, lui, juge l'album « Végétal, tribal et urbain ».

Ronan GORGIARD. le 29/02/08

 

 

Album Yakoba

livre album yakoba

De ce disque émanent un charme envoûtant, une atmosphère de grands fonds ou de terres inconnues.

Et cependant, nous sommes bien sur notre planète avec ses airs celtiques, ses rythmes africains, ses consonances orientales, ses harmonies jazziques, et cet ensemble de sons qui nous fait Hommes.

Vincent Le Bihan, le maître d'œuvre, insuffle la musique comme il souffle le verre, avec la douce vivacité de l'artisan qui maîtrise l'air et fait chanter les formes. Il sait comment sculpter les notes avec ses instruments : flûte traversière en ut en argent et tête en bois, flûte piccolo, saxophones alto, ténor, baryton, clavier, saxophone électronique, percussions: guimbarde, surdo, guiros, chokalio, caisse claire, peaux, cow-bell, body-drum, schéquer. Autant d'instruments, autant de couleurs différentes dont Vincent Le Bihan sait extraire l'essence pour nous offrir une polyphonie tout à la fois singulière et universelle.

Ce qui ressort de Yakoba, c'est un partage de la beauté comme éthique et de l'ouverture comme art. La musique prend ici sa vraie valeur humaniste, celle de la confrontation des différences et des sons. Ce disque est tout indiqué comme remède contre l'intolérance. Il fait du bien au cœur et à l'esprit.

Daniel LEDUC

Musiciens:

Philippe Gloaguen: guitare, Pierrick Tadivel: contrebasse, Marc Hentic: percussion, Francois Schmidt: batterie, Erwan Volant: basse, Serge et Hugo Cabon: Voix